Moulay Hicham attaque pour diffamation un journal arabophone basé à Londres

Prince Moulay Hicham

Le prince Hicham a décidé de réagir aux articles parus en France, et ensuite relayés par des supports au Maroc et ailleurs, l’accusant d’être l’instigateur de l’action en justice engagée, à Paris, par Zakaria Moumni contre Mounir Majidi. Il va ainsi poursuivre devant la justice britannique un site d’actualité saoudien basé à Londres. Son propriétaire est le journaliste Othman Al Omeir, un homme qui jouit de la confiance des officiels au Maroc.

Après une absence de quelques mois sur la scène médiatique, le prince Hicham revient avec force. Il a déposé plainte, hier à Londres, contre Othman Al Omeir, un Saoudien, propriétaire du site d’actualité Elaph.com, pour « diffamation et publication d’allégations mensongères à son encontre».

Une traduction d’article paru dans Jeune Afrique

Le cousin de Mohammed VI réagit ainsi à la publication, mercredi sur Elpah, d’un article intitulé « la machination du prince Hicham pour piéger Majidi ». Celui-ci l’accusait d’être la source de tous les problèmes que connait le Maroc. Une version qui compte de plus en plus d’adeptes parmi les « membres de la famille alaouite », assure l’auteur. Le papier en question a par miracle complètement disparu des archives d’Elpah.com. A la place de l’article s’affiche désormais un simple « The page you are looking for is not available ».

Le texte d’Elaph n’apportait en fait aucune nouveauté. Il s’agit en effet d’une simple traduction en arabe d’un papier non signé, paru le 3 octobre sur le site de l’hebdomadaireJeune Afrique, ensuite relayé par quelques supports marocains. L’auteur du papier insinue que « l’ombre du prince rouge » serait derrière l’action en justice engagée, fin juin par Zakaria Moumni contre Mounir Majidi, le secrétaire particulier de Mohammed VI, pour « torture » et « menaces de mort ».

Un blog hébergé au Nouvel Obs prend le relais

Le lendemain, c’était au tour d’un blog hébergé par le site du Nouvel Obs de prendre la relève. Celui-ci donne davantage de détails en évoquant une présumée rencontre dans un restaurant parisien entre le prince Hicham et l’ancien champion du monde de kick-boxing. C’est à ce moment que la plainte contre Majidi aurait été décidée selon le mystérieux bloggueur.

Pour en revenir à Othman Al Omeir, éditeur, propriétaire d’Elaph et ancien rédacteur en chef du quotidien Achark Al Awsat, il est connu comme étant proche du pouvoir marocain. Il jouit de la totale confiance des responsables au Maroc, au point de le laisser racheter, en 2004, le groupe de presse Maroc Soir, réputé proche du Palais, « pour un dirham symbolique », à l’homme d’affaire marocain Othman Benjelloun

Source: Yabiladi

مقالات ذات صلة

By 

Sign In

Reset Your Password